Il y a 186 visiteurs en cet instant

Les dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres effectuées en date du 30 août 2019

N° Y & T 
Pour voir les timbres concernés cliquez sur leur image
ATTENTION : certains liens internes aux pages de timbres (photos, vidéos) peuvent ne pas fonctionner ici

Timbre émis pour commémorer les cent ans de la naissance et les cinquante ans de la mort de Laure Diebold-Mutschler, Compagnon de la Libération
Photo Ordre de la Libération
Un peu d'histoire...

Laure Diebold-Mutschler, héroïne exceptionnelle, connut la plus grande reconnaissance qui soit, puisque le général de Gaulle la fit Compagnon de la Libération. Seulement six femmes ont reçu cette distinction qui honore les faits de guerre d'une rare audace ou les actes de Résistance hors du commun.

Résistante de la première heure dans son Alsace natale, Laure Diebold-Mutschler y organise un réseau de passeurs avec ses amis. Poursuivie par la Gestapo, elle rejoint Lyon fin décembre 1941. Début 1942, secrétaire au bureau des réfugiés d'Alsace-Lorraine, elle est en réalité recrutée par Londres en qualité d'agent de liaison et d'évasion et recueille des informations qu'elle code et transmet sous forme de courrier.

Après une arrestation par la police française, elle s'implique encore d'avantage dans les Forces Françaises Libres sous le nom de «Mado», au sein de la délégation en zone Sud.

En mars 1943, elle rejoint Paris pour préparer l'implantation de la Délégation en zone Nord. Le colonel Mary-Masset, vice-chancelier de l'Ordre de la Libération précise son rôle «secrétaire de Jean Moulin, elle devient à ses côtés une sorte de directrice administrative de la Résistance». Arrêtée par la police allemande le 24 septembre 1943, elle est incarcérée à Fresnes. Le décret du 20 novembre 1944, qui la fait Compagnon de la Libération précise que «dépositaire de tous les secrets de la Délégation (...), sous la torture, elle a gardé un complet silence» Elle entame alors, le 17 janvier 1944, seize mois d'une déportation aussi dramatique que chaotique et échappera à deux reprises au four crématoire. En avril 1945, Elle sera libérée par les Américains qui la sauveront du typhus.
Laure Diebold-Mutschler meurt subitement le 17 octobre 1965 à Lyon. Inhumée au cimetière St-Guillaume à Sainte-Marie-aux-Mines, sa tombe porte la mention : «Mort pour la France».
Sources : Anne-Marie WIMMER ; Ordre de la Libération
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste



Laure Diebold, parfois orthographié Laure Diebolt, de son nom de jeune fille Laure Mutschler (née le 10 janvier 1915 à Erstein, Bas-Rhin - morte le 17 octobre 1965 à Lyon) est une résistante française. Secrétaire de Jean Moulin, elle fut faite Compagnon de la Libération alors qu'elle était portée disparue en Allemagne.
D’après Wikipédia
Mis à jour le 30/08/2019 à 18h19

René Char est un poète et résistant français né le 14 juin 1907 à L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) et mort à Paris le 19 février 1988.
Dʹaprès Wikipédia 
Mis à jour le 30/08/2019 à 08h34



Edmond Michelet né à Paris le 8 octobre 1899, décédé à Brive-la-Gaillarde le 9 octobre 1970. Résistant, déporté et ancien Ministre du Général de Gaulle



Mis à jour le 30/08/2019 à 08h32

Louis Armand, ingénieur, haut fonctionnaire, résistant, académicien est né à Cruseilles (Haute-Savoie) le 17 janvier 1905 et mort le 30 août 1971 à Villers-sur-Mer (Calvados).

Mis à jour le 30/08/2019 à 08h26

Google

     
Ce site a été visité 34792870 fois - cette page a été visitée 5487 fois - précédente visite le 04/07/2020 à 00h 32mn
Mois de juillet 2020: 124 094 visites cumulées des pages pour 50 367 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...