Les timbres de France
Il y a 51 visiteurs en cet instant
ATTENTION: il devient très difficile pour moi de maintenir ce site philateliefrancaise.fr qui reprend la plupart de rubriques de Phil-Ouest
En effet le site philateliefrancaise.fr avait été mis en ligne afin, notamment, de faciliter la maintenance des nouveautés sur le site de la F.F.A.P. (Fédération Française des Associations Philatéliques).
La FFAP ne se servant plus de cette facilité je n'ai plus de raisons de maintenir le site philateliefrancaise.fr qui me coûte du temps et de l'argent.
En conséquence depuis le 1er février 2018 ce site n'est plus maintenu, je vous propose donc d'ores et déjà de modifier vos favoris en y remplaçant philateliefrancaise.fr par Phil-Ouest. Vous y retrouverez les mêmes données et une structure identique.

En vous remerciant de votre compréhension je vous donne donc rendez-vous sur Phil-Ouest
Bernard Le Lann  

Abolition de l'esclavage

N° Y & T 

Abolition de l'esclavage

L'esclavage est aboli deux fois en France le 4 février 1794 puis le 27 avril 1848, car il avait été rétabli par Napoléon le 20 mai 1802, jour anniversaire de la naissance de Toussaint Louverture.
De grands ports de l´Atlantique ont vu se développer des activités nombreuses autour de l´exploitation de l´esclavage, ils ont servi de base de départ pour l´Amérique des navires destinés à transporter les esclaves entre l'Afrique et les Antilles dans des conditions particulièrement inhumaines, toutefois les esclaves n'ont jamais transité par ces ports. Ce commerce est connu sous le nom de "commerce triangulaire" à l'image du trajet des bateaux entre l'Afrique, la France et les Antilles. Une fraction importante de la bourgeoisie de ces ports s´est considérablement enrichie par ce commerce. Les traces qui restent de ce passé se retrouvent essentiellement dans la beauté architecturale de nombreuses habitations et bâtiments qui témoignent encore de la richesse de leurs anciens propriétaires.
Ce passé a longtemps été minimisé par l´Histoire de France enseignée dans nos écoles.
En France, Bordeaux, La Rochelle et Nantes se partagent le triste privilège d´avoir été ces ports de la honte.
Actuellement il y a tout un mouvement sur la mémoire , il est sain de rappeler ce qu'ont été ces terribles déportations en Afrique, mais, personnellement, je n'aime pas du tout les diverses tentatives de culpabilisation de la France contemporaine (et des Français). A partir de quelle date dans l'histoire doit-on assumer la responsabilité de nos anciens compatriotes qui ont peu ou prou organisé ou bénéficié de l'esclavage ?
La mémoire ne doit pas être sélective, ni définie par les lois. L'esclavage est quasiment aussi ancien que l'humanité, la fameuse démocratie athénienne fit longtemps bon ménage avec l'esclavage, en Afrique l'esclavage a existé aussi du fait de certains africains, pour leur propre usage ou dans un but commercial. Si Gorée (Sénégal) a été un des ports de départ des esclaves noirs vers l'Amérique Zanzibar (Tanzanie) a joué le même rôle vers l'Asie Mineure (Sultanats arabes) et les îles du Pacifique (La Réunion, Île Maurice).
Mais il ne faudrait pas que le débat sur la mémoire de l'esclavage occulte le présent, à ce sujet le présent est aussi important que la mémoire :
l'esclavage n'a toujours pas été aboli dans le monde, il existe, hélas, encore sous diverses formes, quasiment sur tous les continents, que ce soit sous forme de vente d'enfants ou par l'exploitation de personnels de domesticité enfermés et privés de leurs papiers. Les entreprises qui exploitent au noir des travailleurs, sans-papiers ou non, ne sont pas loin de pratiquer une forme contemporaine d'esclavage.
B.L.

Vous pouvez cliquer sur les timbres ou leur libellé pour accéder à leurs pages complètes
   1957 
Victor Schoelcher
1804 - 1893
18/02/1957 Y&T n° 1092
Dessiné et gravé par Jean Pheulpin
   1978 
Lecomte de Lisle 1818 -1894
28/03/1978 Y&T n° 1988
Dessiné et gravé par Jacques Combet
   1981 
Panthéon 21 mai 1981
Hommage à Victor Schoelcher, Jean Jaurès et Jean Moulin
4/11/1981 Y&T n° 2172
Dessiné et gravé par Pierre Forget
   1998 
Abolition de l'esclavage
4 février 1794 et 27 avril 1848
27/04/1998 Y&T n° 3148
Mis en page par Aurélie Baras
Dessiné par Hervé Télémaque
   2002 
Louis Delgrès 1766-1802
29/05/2002 Y&T n° 3491
Dessiné par Titouan Lamazou
Mis en page par Agence Bonne Impression
   2006 
Mémoires de l'esclavage et de son abolition
11/05/2006 Y&T n° 3903
Dessiné par Nicolas Vial
   1965 
Château de Joux (Doubs)
8/02/1965 Y&T n° 1441
Dessiné et gravé par Claude Durrens
   1980 
UNESCO - Patrimoine universel, sites classés à protéger
Sénégal - Gorée - La maison des esclaves
17/11/1980 Y&T n° 60
Dessiné par Le Noir
Gravé par Jean Pheulpin
   2011 
La France comme j'aime
L'abolition de l'esclavage à la Réunion
30/05/2011 Y&T n° 588
Dessiné par Cécile Millet
Rechercher une série de timbres
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Mots entiers   partie de mots
Les séries de timbres par thèmes
Ordre de listage
Nouvelles données en cours de saisie
Les séries annuelles
1870 1914 1918 1924 1925 1929 1931 1933 1936 1937 1938 1939 1940 1941 1942 1943 1944 1945 1946 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1953 1954 1955 1956 1957 1958 1959 1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Voir la liste complète des séries
Google

     
Ce site a été visité 5657706 fois - cette page a été visitée 935 fois - précédente visite le 21/02/2018 à 11h 43mn
Mois de février 2018: 177 351 visites cumulées des pages pour 64 209 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...