Chercher un timbre
 

Timbre de 1974

ARPHILA 75 - Juan Miró

Tous droits réservés

D´après une œuvre de Juan Miró

Zoom sur le timbre
 
Les timbres d´Arts, artisanat, cinéma ou photo
 
Timbres du «Musée Imaginaire»
 
Timbres évoquant l'Espagne
 
 
Les timbres de l'année 1974
Voir les 4 timbres de septembre 1974
 
216 Les premiers timbres français émis dans chacune de leurs catégories (page 3)
Les timbres concernés par ce lien  
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Juan Miró a interprété sur ce timbre le logo des PTT (oiseau bleu ancienne version), l'oeuvre originale est conservée au Musée de LA Poste. C'est le deuxième timbre français reproduisant une oeuvre d'un artiste contemporain vivant
Joan Miró, né Joan Miró i Ferrà à Barcelone le 20 avril 1893 et mort à Palma de Majorque le 25 décembre 1983 (à 90 ans), est un peintre, sculpteur, graveur et céramiste. De nationalité espagnole, Joan Miró se définit comme «catalan international». C'est l'un des principaux représentants du mouvement surréaliste.

Son oeuvre reflète son attrait pour le subconscient, pour «l'esprit enfantin», et pour son pays. À ses débuts, il montre de fortes influences fauvistes, cubistes et expressionnistes, avant d'évoluer vers une peinture plane avec un certain côté naïf. Le tableau intitulé La Ferme, peint en 1920, est l'une des toiles les plus connues de cette époque.

À partir de son départ pour Paris, son oeuvre devient plus onirique, ce qui correspond aux grandes lignes du mouvement surréaliste auquel il adhère. Dans de nombreux entretiens et écrits des années 1930, Miró manifeste son désir d'abandonner les méthodes conventionnelles de la peinture, pour - selon ses propres mots - «les tuer, les assassiner ou les violer», favorisant ainsi une forme d'expression contemporaine. Il ne veut se plier à aucune exigence, ni à celles de l'esthétique et de ses méthodes, ni à celles du surréalisme.

En son honneur a été fondée à Barcelone la «Fondation Joan-Miró», en 1975. C'est un centre culturel et artistique dévolu à la présentation des nouvelles tendances de l'art contemporain. Elle est initialement alimentée par un important fonds offert par le maître. D'autres lieux possèdent d'importantes collections d'oeuvres de Miró, comme la Fondation Pilar et Joan Miró de Palma de Majorque, le Musée national d'art moderne de Paris, le musée d'art moderne de Lille et le Museum of Modern Art de New York.
D'après Wikipédia
Premier jour le Samedi 14 septembre 1974 Oblitération illustrée 1er jour à Paris
Vente générale le Lundi 16 septembre 1974
Retiré de la vente le Vendredi 17 octobre 1975
Valeur faciale : 2,00 F
Affranchissement complémentaire
Timbre vertical   Taille image : 36,85x48 mm Dimensions totales 40,85x52 mm
Imprimé en héliogravure à 25 timbres par feuille
Emis à 6,8 millions d´exemplaires

Premier timbre de la série artistique imprimé en héliogravure.
Le timbre à date premier jour

1974 - Série artistique - ARPHILA 75

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
1766 - Cardinal de Richelieu
Tableau de Philippe de Champaigne
1811 -
 ARPHILA 75 - Juan Miró 
1812 - «Canal du Loing» d'Alfred Sisley
1813 - Mathieu, hommage à Nicolas Fouquet
Manufacture Nationale des Gobelins

Rejoignez une association fédérée à la F.F.A.P.
Fédération Française des Associations Philatéliques
Contact courriel: ffap.philatelie@laposte.net
Son site web www.ffap.net.

Google

     
Ce site a été visité 5272963 fois - cette page a été visitée 1548 fois - précédente visite le 18/09/2017 à 16h 10mn
Mois de septembre 2017: 156 840 visites cumulées des pages pour 49 053 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...