Il y a 91 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 2016

Métiers d'art
Joaillier

Tous droits réservés

Créé par Florence Gendre
Gravé par Elsa Catelin
D´après une photo de © UFBJOP
Pendentif : Edition 2009,M. Amar NASEER Ecole BJOP Lauréat du Prix National Jacques Lenfant
Diadème : D'ap. photo RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Zoom sur le timbre
 
Les timbres d´Arts, artisanat, cinéma ou photo
 
 
Les timbres de l'année 2016
Voir les 61 timbres de novembre 2016
 
Le timbre des métiers d'art 2009 - La joaillerie
 
Le carnet de 2009 consacré aux métiers d'art
 
Le carnet de 2015 consacré aux métiers d'art
 
Le timbre de 1954 « Joaillerie et Orfèvrerie »
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Le timbre témoigne de la continuité d'un savoir-faire et présente à la fois la partie cachée du travail du joaillier : l'établi avec la "cheville ouvrière" sur laquelle sont posées les pièces à travailler et quelques outils comme la loupe, la lime, le pied à coulisse, qui font partie avec le bocfil et le chalumeau de l'outillage du bijoutier et des créations : un diadème et un pendentif.

Un bijou ancien, un diadème d'émeraudes et de diamants, chef d'oeuvre de la joaillerie de la Restauration. (Musée du Louvre, Département des Objets d'art du 19è siècle).
Ce diadème, offert par Louis XVIII à sa nièce la duchesse d'Angoulême, est l'oeuvre de Christophe-Frédéric Bapst et Jacques-Evrard Bapst, joailliers de la Couronne jusque sous le Second Empire. Il est composé de quatre grosses émeraudes achetées par Louis XVIII et de diamants provenant des collections de la Couronne. Sous le Second Empire, le diadème fut porté par l'Impératrice Eugénie qui appréciait particulièrement les émeraudes, 40 émeraudes et 1031 diamants le composent.

Un bijou contemporain, un pendentif, réalisé par un élève de l'Ecole de Bijouterie BJOP de la rue du Louvre qui a reçu le Prix National Jacques Lenfant en 2009.
Cette pièce de joaillerie, sur le thème « Salut Printemps » est en or gris, pavée de diamants entourant son coeur en citrine et comportant des pétales émaillées. Elle a nécessité plus de 300 heures de travail.
Dʹaprès le communiqué de presse de Phil@Poste 
Premier jour le Jeudi 10 novembre 2016 Oblitération illustrée 1er jour à Paris :
à l'UFBJOP, de 10 heures à 16 heures, Salle du Conseil, 58 rue du Louvre, 75002 PARIS
au « Carré d'encre » de 10 h à 18 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.
Vente générale le Lundi 14 novembre 2016
Retiré de la vente le Vendredi 25 août 2017
Valeur faciale : 1,00 €
Timbre carré   Dimensions totales 40,85x40,85 mm   Dentelure 13
Imprimé en taille douce
Emis à 1 299 840 exemplaires

Le timbre à date premier jour
Zoom : Cliquez sur l'image

Cliquez pour zoomer

2016-2017 - Les métiers d´Art

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
5040 2016 Sculpteur sur pierre
5114 2016
 Joaillier 
5135 2017 Ferronnerie d'Art
9999 2017 Ébéniste
Google

     
Ce site a été visité 5462491 fois - cette page a été visitée 1659 fois - précédente visite le 13/12/2017 à 22h 12mn
Mois de décembre 2017: 92 215 visites cumulées des pages pour 32 296 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...