Chercher dans les site Philatéie Française Retour page d'accueil Survol retour page d'accueil Ecrire au webmestre Survol de Ecrire au webmestre
Il y a 112 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 1939

Cuirassé «Le Clémenceau»

Tous droits réservés

Dessiné et gravé par Albert Decaris

Zoom sur le timbre
 
Les timbres commémoratifs
 
 
Les timbres de la Vendée
 
◆ Les timbres de la région Pays de la Loire
 
Liste simple des timbres comportant une erreur, une approximation ou une interprétation d´artiste.
 
 
Les timbres de l'année 1939
Voir les 8 timbres d'avril 1939
 
Les timbres illustrés par une photo d'origine diverse
Le timbre de Georges Clemenceau
 
512
Affichage complet de timbres comportant une erreur, approximation ou interprétation d'artiste
Les timbres concernés par ce lien  
 
221
Lien vers le site «Encyclopédie des batailles navales de la Seconde Guerre Mondiale» - Le cuirassé Dunkerque
  Les timbres concernés par ce site
 
93
Lien vers le site «Wikipédia, l´encyclopédie libre en ligne» la page de présentation de l´ex-porte-avions «Le Clemenceau», dit «le Clem»
  Les timbres concernés par ce site
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Nota: le timbre présente le "Clémenceau" (avec un accent), alors que Georges Clemenceau s'écrit sans accent.
Ironie de l'histoire l'ex porte-avions "Clémenceau" va finir sa vie dans le port de Brest, tout comme le 1er "Clémenceau" ...
Vente générale le Mardi 18 avril 1939
Retiré de la vente le Samedi 1er juin 1940
Valeur faciale : 90 c
Affranchissement de la lettre simple pour l´intérieur
Timbre horizontal   Taille image : 36x21,45 mm Dimensions totales 40x26 mm Dentelure 13
Imprimé en taille douce rotative à 50 timbres par feuille
Emis à 3.586.000 exemplaires


Albert Decaris a représenté le Cuirassé « Le Clémenceau » en pleine mer, en fait il n'a jamais navigué car il a été détruit lors des bombardements des chantiers navals de Brest pendant qu'il était en construction.
Par ailleurs le cuirassé représenté sur le timbre serait en fait le Cuirassé « Dunkerque » ! Ce que semble confirmer la comparaison ci-dessous.

Sur ces 2 profils de navires on voit 3 points qui militent en faveur du Dunkerque:
1°) La proue du Dunkerque, comme sur le timbre, présente un décrochement.
2°) Il y a une cheminée visible seulement sur Le Dunkerque
3°) Le canon de poupe est plus proche de celui du Dunkerque.

Comparaison effectuée à partir des données du site
« Encyclopédie Navale de la Seconde Guerre Mondiale »


Remarques d'Yvon Nouazé au sujet du Clémenceau:
Voici quelques réflexions sur ce point.
● la date du 17 janvier 1939 est la mise sur cale - c'est donc le début de la construction - d'un cuirassé dont le nom est déjà choisi, à savoir Clémenceau ;
● ce (futur) cuirassé fait partie de la série des Jean-Bart et Richelieu ;
● il est évident que les superstructures ne sont pas encore définitivement fixées ; le seraient-elles d'ailleurs, que l'Amirauté ne les dévoileraient pas nécessairement. Il faut ne pas oublier qu'entre la mise sur cale et le lancement, il s'écoule environ trois ans (« à la louche »), ce qui laisse le temps de les affiner et modifier.
Pour illustrer cet évènement, Decaris ne peut donc que faire une œuvre d'imagination, ou plus simplement copier avec plus ou moins de fidélité un navire existant. Il est donc tout à fait possible qu'il se soit inspiré de Dunkerque, cuirassé, qui a l'époque, avec le cuirassé Lorraine, est un fleuron de la Marine.
À mon sens, on ne peut pas parler d'erreur pour ce timbre, qui n'est qu'une œuvre d'imagination.
Yvon Nouazé

Quelques précision complémentaires apportées par Eric Courtial:
1) Le décrochement n'est pas propre au Dunkerque, au contraire sa proue était plus basse que celle du futur Clemenceau
2) En effet la cheminée est caractéristique, car celle du Clemenceau est intégrée à la superstructure, comme visible sur le croquis.
3) Le canon de poupe est en fait une catapulte pour hydravion. Celle du Clemenceau, est plus en arrière, car au nombre de deux contre une pour le Dunkerque.
Enfin je confirme le Dunkerque, car sur le timbre on distingue clairement la superstructure avant, avec une seule plate forme de veille, ce qui le différenciait de son sister-ship le Strasbourg qui en avait deux.
Pour terminer, il faut savoir que la date du 17 janvier 1939 correspond à la mise en chantier du Cuirassé Clemenceau à l'arsenal de Brest.
Je pense qu'il s'agit tout simplement d'un timbre commémoratif.
Eric Courtial



Rejoignez une association fédérée à la F.F.A.P.
Fédération Française des Associations Philatéliques
Contact courriel: ffap.philatelie@laposte.net
Son site web www.ffap.net.

Google

     
Ce site a été visité 5167572 fois - cette page a été visitée 5124 fois - précédente visite le 27/07/2017 à 12h 46mn
Mois de juillet 2017: 122 049 visites cumulées des pages pour 25 138 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...